En voilier de Lisbonne à Lagos

Le 21 septembre 2017.

Nous sommes partis à 12H30 de Lisbonne pour deux raisons:

La marée nous permettait d’avoir le courant avec nous et en partant à cet heure là la navigation ce fait entièrement de jour.

Beau temps, beau Taje,  pression 1018 Hpa, on est à la voile tranquille.

Il y a quelques voiliers qui sont partis comme nous et on croise également quelques bateaux de touristes.

Vers 16H00 le vent forcit et est un peu instable en direction mais cela reste très navigable et on avance bien.

On est obliger de continuer assez loin sur le Taje jusqu’ Oeiras avant de faire cap au sud pour éviter une zône où il n’y a pas de fond.

Puis vent au 3/4 arrière et une mer peu agitée, on avance bien.

On arrive à Sesimbra au mouillage vers 19H00, on a tout fait à la voile ( 35 miles).

On passe la nuit à l’ancre et le lendemain matin il fait un temps superbe, le vent s’est calmé.

Lundi matin départ vers 9H00 pour Sines.

Mer belle, vent NW 7 à 8 noeuds, navigation à la voile puis voile+ moteur puis voile.

On ne prend toujours pas de poisson sur la ligne de traîne…

Un peu avant d’arriver, temps gris ça brouillasse un peu.

Arrivée vers 15H00 et on commence par faire le plein de gasoil car ici il y a du carburant au ponton ce qui n’est pas le cas dans tout les ports.

Sines nous laisse  un souvenir inoubliable. On était arrivé ici il y a 3 ans en allant au Canaries en pleine nuit par une mer agitée après avoir essuyé une grande zône orageuse.

Heureusement aujourd’hui rien de tel , le soleil est revenu et il fait chaud.

En route pour le sud du Portugal.

On se lève tôt le lendemain matin à 6H00 et on part à 7H00 le jour se lève à peine, la mer est un vrai lac et on est au moteur. destination Sagres.

il y a deux autres voiliers qui font comme nous, ce n’est pas étonnant, il faut partir tôt pour arriver avant la nuit et il n’y a pas d’abri en chemin, tout doit être fait d’un coup.

On reste au moteur toute la matinée. toujours pas de poisson.

vers 14H00 le vent se lève 13 à 15 noeuds, on met les voiles mais le vent est presque arrière et il y a une petite houle de travers donc on n’avance pas très vite et c’est assez inconfortable.

Le vent monte encore dans l’après midi 17 à 20 noeuds, on avance plus vite et on diminue la voile. On approche du cap Saint Vincent. C’est un cap qui a une très mauvaise réputation auprès des navigateurs. le vent et la mer se lèvent parfois soudainement sans prévision météo possible.

Vers 17H30 on y arrive, on navigue un peu plus bas avant de changer de cap pour être un peu plus vent de travers après l’empannage. Mais juste avant on décide de diminuer encore la voilure au cas où…

Manœuvre impeccable, j’apprécie dans c’est cas d’avoir investit dans un frein de bôme.

Après quelques minutes le vent monte encore 20 à 25 noeuds. Ca souffle fort, le mer se creuse et on va vite. Une demi heure plus tard ça passe à 28 à 30 noeuds. ça souffle très fort et dans ces moments là on se concentre sur la navigation et personne ne pense à faire des photos. On se dit qu’on a bien fait de réduire la voile, on pense qu’on aurait même pu réduire davantage, mais Charly reste stable sur les vagues.

On arrive enfin devant l’anse de Sagres pour jeter l’ancre mais on a toujours 30 noeuds de vent alors on hésite, c’est toujours stressant de jeter l’ancre par un temps pareil mais c’est ça ou aller au port le plus proche à 3 heures de navigation et d’arriver la nuit.

Donc on décide de s’ arrêter là.

Je tourne la clé de contact et rien ne se passe, le démarreur ne tourne pas, le moteur ne démarre pas. Rafale à 35 noeuds.  Je recommence, toujours rien. il y a un grand silence à bord, être en panne de moteur loin d’un abri en pleine mer c’est pas marrant mais dans une mer agitée avec beaucoup de vent c’est encore moins drôle.

Troisième essai sans succès. Et toujours pas de poisson.

Quatrième tentative, ouf ça part. Bon il faudra que je regarde ça sérieusement.

On jette l’ancre il y a déjà 3 autres voiliers au mouillage. On met long de chaîne pour être sur de bien accrocher.

On se fait des spaghettis carbonara, le vent baisse un peu et on va se coucher parce qu’on est bien crevé.

Le lendemain matin le vent s’est calmé et il fait beau nous sommes à l’extrême sud-ouest de l’Europe.

On prend le petit déjeuner j’allume la télévision histoire d’avoir une présence à bord et là surprise je ne capte ni les chaînes portugaises ni le chaînes espagnoles mais des chaînes marocaines . L’ancre a peut-être dérapé pendant la nuit…

On décide de partir vers 10H00 pour la marina de Lagos à 15 ou 20 miles d’ici.

Alors là c’est le baba au rhum, mer calme, petit vent de travers tranquille du soleil et toujours pas de poisson. Décidément le cap Saint Vincent a bien mérité sa réputation.

Arrivée à Lagos à 14H00.

On arrive dans le monde

Ici c’est un autre univers, lagos est la marina chic du Portugal. Ambiance très british on parle surtout anglais et très peu portugais on est loin des petites rues typiques de Povoa.

Beaucoup d’anglais sont venus s’installer  ici  pour  y couler une retraite douillette avec leurs yacht sur place, jaguar, Christmas pudding et sauce à la menthe.

La tête de veau laisse la place à la panse de brebis farcie.

les nombreuses agences immobilières vendent des villas dont le prix dépasse le PIB du Rwanda.

Les gens sortent le soir de leur bateau en grande tenue pour se diriger vers les nombreux restaurants autour de la marina. Ici il n’y a pas de baroudeurs des mers style soixante-huitard, on a plus de chance de croiser la reine d’Angleterre que le capitaine haddock.

Mais l’ambiance générale relax est agréable et on va se baigner  à 5 minutes du port sur une immense plage, la mer est un peu fraîche mais on est en automne maintenant. la météo prévoit du beau temps pour au moins une semaine…

Publié dans Uncategorized | Un commentaire

Toujours Lisbonne

Le 16 septembre 2017.

Finalement nous sommes restés plus longtemps que prévu ici pour 3 raisons:

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | 3 commentaires

Au port parque de naçaoes à Lisbonne

Lisbonne le 7 septembre 2017.

Publié dans Uncategorized | Un commentaire

Direction le sud et le beau temps au Portugal

Le 31 août 2017.

Nous sommes restés une journée à Porto puis le matin on appareille direction le sud parce qu’ici on a souvent du brouillard et il ne fait pas très chaud pour un mois d’août et on s’est dit: au sud il fera plus chaud.

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | 5 commentaires

C’est repartit sur notre voilier Charly

Le 25 août 2017.

Nous n’avons pas donné de nouvelles pendant quelques semaines parce que nous étions rentrés à la maison en laissant le bateau au port de Povoa de Varzim.

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | 6 commentaires

La vie au Portugal en voilier

Povoa de Varzim le 1 juillet 2017.

Tout d’abord nous avons eu plusieurs demandes ou commentaires sur notre blog ou par mail et voici quelques réponses.

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | Un commentaire

Povoa de Varzim et première visite

Povoa de Varzim le 15 juin 2017.

Nous sommes ici depuis deux semaines et tout va pour le mieux.

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires

De l’Espagne au Portugal

Le 31 mai 2017.

Il y a quelques temps que nous n’avons pas donné de nouvelles, il y a deux raisons à ça, d’abord nous n’avions pas souvent souvent d’internet où nous étions et ensuite parce qu’on était paresseux. Mais c’est surtout parce qu’on était paresseux.

Donc on a du retard sur notre aventure.

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | 3 commentaires

Allo la terre. Ici Charly…

Le 23 mai 2017.

Toujours en Galice, de plus en plus vers le sud.

Publié dans Uncategorized | Un commentaire

Les rias de Galice

Le 17 mai 2017,

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire